06.03.42.12.04
contact@lesfeesrecup.fr

En transition vers le zéro déchet

6 avril 2021

Emilie Renault, fondatrice des Fées Récup, nous présente la méthode des 5R et ses astuces pour réduire sa production de déchets.


Après dix ans d’activité de conseil aux collectivités et aux entreprises en développement durable, Emilie Renault fonde les Fées Récup en 2017.
Elle a rapidement développé l'entreprise, adossée à son expertise et son réseau. Elle s’impose aujourd’hui comme une figure forte et une véritable force de proposition sur la question de la revalorisation de déchets, des savoir-faire de l’économie circulaire.
Avec un collectif d’intervenants-experts formés à l’animation d’ateliers et de conférences, Les Fées Récup opère aujourd’hui une transformation, au rythme de la société : alliant la sensibilisation à l’écologie par l’apprentissage du savoir-faire, la convivialité, l’insertion sociale, et la prise en compte des besoins.


Qu'est-ce qu'un déchet ?

Dans son sens premier, le déchet est un résidu inutilisable, c’est-à-dire un objet en fin de vie. Le mot actuel vient de l’ancien français dechiet, c'est-à-dire la quantité perdue dans l’usage d’un produit, ce qui l'en reste après son utilisation.

En termes de sémantique, le verbe déchoir signifie ce qui est tombé, ce qui est perdu.
En anglais, le mot waste se traduit en français par les termes déchet ou gaspillage, autrement dit, ce qui est gâté, endommagé, en mauvais état, détérioré.

Au sens juridique du terme, la convention de Bâle de 1992 entend par déchets « des substances ou objets qu’on élimine, ou que l’on a l’intention d’éliminer, ou que l’on est tenu d’éliminer en vertu des dispositions du droit national ».
C’est à l’ère industrielle que la définition du mot déchet intègre une dimension économique : une chose n’ayant plus aucune valeur et nécessitant des coûts d’élimination.

déchet

Le sac à dos écologique

« Si les déchets sont partout, s’ils constituent aujourd’hui des preuves irréfutables de l’impact de l’homme sur l’équilibre des écosystèmes terrestres, ils demeurent le plus souvent invisibles à ceux qui les ont générés ».

Baptiste Monsaignon, Homo Detritus,

En effet, alors qu’en moyenne une personne habitant en France produit 500 kg de déchets par an, 3, 5 tonnes de déchets industriels ont été générés et 70 tonnes de ressources ont été utilisées ! C’est ce que l’on appelle le sac à dos écologique.

Cela signifie qu'au-delà du déchet que l’on met dans sa poubelle, des centaines de ressources sont puisées, telles que l'eau, les matières premières, l'énergie, les transports, les métaux rares, les terres agricoles…

Selon le PNUE en 2015, 7 à 10 milliards de tonnes de déchets ont été produites.

Si toute l’humanité vivait comme nous, il faudrait 3 planètes Terre pour subvenir à nos besoins !

Source : ADEME

Pourquoi vouloir éviter de produire des déchets ?

Les déchets solides urbains ont des conséquences néfastes sur la santé et l'environnement : ils finissent bien souvent en décharge et sont sources de maladies infectieuses. Par ailleurs, l’incinération pollue l’air et le sol.
Enfin, 99% de ressources prélevées dans la nature sont reléguées au rang de déchets en moins de 42 jours.

La gestion des déchets est l'affaire de tous : le législateur, la Collectivité, le fabricant, le consommateur, chacun a son rôle a jouer dans le cycle de vie des produits.

C'est ainsi que les lois évoluent, en 2015 et en 2020 en faveur d'une économie circulaire, afin de limiter le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, tout en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits. A titre d'exemple, certains objets à usage unique, comme les gobelets en plastique jetables, sont interdits.

Les entreprises favorisent l'éco-conception des produits, c'est-à-dire qu'elles anticipent en amont la gestion de leur fin de vie.

Enfin, de plus en plus de Collectivités sensibilisent les citoyens aux écogestes pour limiter leur production de déchets.

Comment éviter de produire des déchets ?

Si de nombreux mouvements Zéro Déchet existent depuis l’avènement de la société de consommation, c’est en 2013 que le sujet prend de l'ampleur avec la parution de l'ouvrage "Zéro déchet" de Béa Johnson. L'américaine d’origine française explique comment elle a réduit ses déchets à moins d’1 litre par an, tout en faisant 40% d'économie sur les dépenses du foyer.
Mère de deux enfants, elle raconte comment, en passant d’une grande maison à un petit appartement, elle se voit contrainte de n’emporter que le strict nécessaire. Elle initie alors la méthode des 5R (refuser, réduire, réemployer, recycler, composter) dans sa famille. Méthode qui s’est propagée à l’échelle mondiale, elle est aujourd'hui pratiquée par de nombreuses personnes souhaitant réaliser une transition vers le zéro déchet.

En France, cette méthode est reprise par les grands mouvements du Zéro Déchet tels que Les Colibris ou Zéro Waste France.

REFUSER

Refuser tout ce qui est inutile, et acheter vraiment ce qui nous est indispensable : les objets publicitaires, les emballages jetables, le sucre et la touillette avec le café…

RÉDUIRE

Réduire les achats neufs, en pensant d’abord aux alternatives (est-ce que vous ne disposez pas déjà d’un objet qui a la même fonctionnalité ? ), à l’emprunt, à la location.

L’économie de la fonctionnalité se développe de plus en plus, il s’agit d’une autre façon de produire des biens et des services, avec un impact environnemental moins important. Cela évite d’accumuler des objets inutiles. Quand on pense que la durée moyenne d’utilisation d’une perceuse dans une vie est de 12 minutes , on se dit que les services de location ou de prêt d’outils ont un bel avenir devant eux !

Si, finalement, vous décidez d’acheter, nous vous conseillons de privilégier les produits réparables, puis recyclables.

👉Retrouvez tous les conseils sur www.produitsdurables.fr

Et si votre objet est en bon état, mais que vous devez vous en séparer, pensez à la vente ou au don !

RÉEMPLOYER

Réparer et entretenir les produits permet d’allonger leur durée de vie.
La réparation doit être considérée comme l’étape normale de la vie d’un produit. Aujourd’hui, il existe de plus en plus de ressourceries où vous pouvez donner ou acheter des produits d’occasion de qualité. Ce sont des structures qui gèrent la récupération, la valorisation et la revente de biens.

👉 Retrouvez la liste des ressourceries et recycleries franciliennes sur http://www.reemploi-idf.org/structures-reemploi-solidaire-ile-de-france/

👉 Vous savez réparer ? Partagez votre savoir en intégrant la communauté IFIXIT : https://fr.ifixit.com/Wiki/Community_Repair

👉 Vous souhaitez réparer vous-même, mais vous ne savez pas comment faire ? Retrouvez les tutos et la liste des vendeurs de pièces détachées sur www.commentreparer.com/wikihow

Réemployer, c’est aussi réutiliser.
En pratiquant la consigne par exemple, comme c’est le cas dans les épiceries vrac pour les bocaux et les bouteilles en verre ; mais également dans certaines parfumeries, ou supermarchés pour les produits ménagers. Vous réduisez ainsi votre consommation d’emballage, et donc la production de déchets. Ces pratiques sont de plus en plus courantes.
Certaines entreprises innovent sur le sujet de l'emballage de nombreuses manières : c’est le cas de REPACK, qui a développé des emballages postaux réutilisables.

Par ailleurs, cela présente des avantages économiques tels que la baisse des coûts, la création d’emplois locaux, ou encore la redynamisation de l’économie locale.

RECYCLER CE QUE L’ON NE PEUT REFUSER, REDUIRE OU REEMPLOYER

Source : ADEME

Avant de recycler, pensez à réduire les déchets à la source car le recyclage à des effets pervers avec des besoins souvent élevés en eau et en énergie. Par ailleurs, certaines matières sont difficiles à recycler.
• 35% des textiles seulement sont réutilisés ou recyclés (source : Refashion)
• Le recyclage du sec - hors verre - coûte très cher (source : ADEME)
• 24,2% seulement des plastiques sont recyclés en France en 2018
• Le bois et le cartons ne sont recyclables que 5 à 10 fois.

Le recyclage est la boucle la moins vertueuse de l’économie circulaire.

Jules Coignart, cofondateur de Circul’R,

RENDRE A LA TERRE L’EAU LES NUTRIMENTS QU’ON Y A PUISES

Les déchets organiques ou fermentescibles sont les résidus d’origine végétale ou animale.
Ils constituent 1/3 de notre production de déchets.
Lorsqu’on les met dans la poubelle ménagère, ils finissent enfouis ou incinérés, alors qu’ils sont composés majoritairement d’eau et de nutriments.

Il est donc primordial d’en favoriser le compostage, une technique qui permet aux déchets organiques d’être dévorés par des micro-organismes. Ceux-ci se chargent de leur décomposition, pour produire à leur tour une matière pleine de nutriments essentiels pour les végétaux des jardins et plantes d'appartement.
Le compostage permet également de réintroduire les vers de terre. En effet, selon l’INRA, 80% ont disparus des sols cultivés en France. Or, 25% des sols sont victimes d’érosion du fait de la disparition des micro-organismes et verres de terre.

👉 Pour en savoir plus sur le compostage, rendez-vous sur http://biodechets.org/

En conclusion, la transition vers le zéro déchet est un phénomène incontournable, un fait de société que l’on ne peut ignorer, tant l’enjeu est important. Que vous soyez novice ou avancé dans votre démarche, nous vous recommandons de pratiquer quotidiennement les écogestes qui sont les plus faciles pour vous. Une fois les nouvelles habitudes acquises, vous pouvez vous lancer de nouveaux challenges 🙂


Nos sources pour rédiger cet article :

Zéro déchet, le manuel d'écologie quotidienne, SOLAR Editions

Homo Detritus, Critique de la société du déchet, Baptiste Monsaingeon, Editions Points

https://colibris-universite.org/formation/mooc-zero-dechet


👉 Pour en savoir plus sur nos conseils et rejoindre notre communauté de déco-recycleurs, retrouvez nous sur Facebook ou Instagram !

👉 Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle des Fées pour tout savoir et découvrir nos DIY et bonnes adresses.

👉 Vous êtes une collectivité, un bailleur social, une entreprise, et vous souhaitez proposer à vos usagers, bénéficiaires ou salariés des actions de revalorisation, des défis pour agir ensemble vers la transition, une sensibilisation à l’économie circulaire et au savoir-faire ? Contactez-nous pour découvrir notre offre.

À LIRE AUSSI

Laissez un commentaire
Partagez sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Je m'inscris
Copyright Les Fées Récup 2020
Site créé par PIKO PIKO
closecommentfacebook-squarelinkedin-squarephonemagicpinterest-squareenvelopeangle-downinstagramcalendar-check-o